Grosse ?

Je suis grosse, pas obèse mais en surpoids quand même.

Bon, moi je m’en fout un peu, depuis le temps je suis comme ça, c’est ainsi.

Je mesure 1,75 pour 86/88 kg. Quand j’ai voulu perdre du poids la première fois, j’ai faitle calcul de mon IMC :

grosse

« Vous avez atteint le stade où le taux de mortalité augmente »

 

Je vous cache pas que ça fait flipper. Je ne me sens pas grosse. Je me sens pulpeuse. J’ai des gros seins (coucou les spams), de grandes jambes, a peine pris des fesses et un plus pris du ventre.

Je ne suis pas grosse depuis toujours.

Petite, j’étais même toute mince.

Et puis un jours… Je ne sais pas ce qui a changé. autour de mes 17/18 ans j’ai très vite pris du poids. Depuis le collège, j’avais tendance à m’habiller comme un sac et très peu confiance en moi.

 

Et puis …

Et puis j’ai eu une fille. Et des grosses envies de sucre, encouragée par ma belle mère et le silence de mon gyneco, je les ai toutes assouvies. +25 kg.

Oui, cette femme c’est moi. Je n’avais plus rien à me mettre. Tellement grosse que je dépassais de la chaise. Et la petite créature c’est ma fille à 2 ans. C’est moche hein. Ca a été mon déclic. Faire des efforts pour redevenir une femme, pour me sentir bien, pour pouvoir mettre des chaussures et un pantalon. Je faisais 98kg sur cette photo.

J’ai tenté Kriss-Laure (qui a été génial mais je me suis lassée des repas liquides), la nutritionniste (qui me donnait des portions beaucoup trop grosses), compter les calories (et quand c’est pas écrit ??), le sport (avec 2 enfants et mon boulot je n’arrive pas à trouver la motivation d’y retourner), weigh watcher (compter, encore)…

3 ans après mon second enfant, j’oscille entre 85,5 et 86kg. Soit encore 10kg de trop.

Mais je le vis bien. Je me sens pulpeuse. Je me baigne en maillot 2 pièces (sauf chez moi parce que mon haut est un peu grand et en mousse rigide, j’ai un t-shirt ou rien) , je sors, je vis et peu importent les regards. J’ai du bide qui pendouille un peu, c’est pas gracieux mais c’est la seule chose que je trouve très moche.

Mais le monde est plein de gens bien-pensant qui vont me dire, comme le site pour l’IMC, que ma vie est en danger, que je dois perdre du poids. Que c’est mieux pour moi.
Mais hé ! Si c’est pour moi, pourquoi est-ce que c’est toi qui est gêné ? 

Je n’ai pas de soucis de santé, je vais bien. Je peux courir si j’en ai besoin. Je vais bien. Merci.

Pourquoi devrais-je rentrer dans le moule que le marketing à créé pour les femmes ? Je suis une femme, une mère même et en ce jours des droits de la femme, j’estime avoir le droit d’être autre. Nous avons toutes le droit d’être comme nous sommes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *